mardi, 22 janvier 2019 16:11

LES DELICES DE SAINT AUGUSTIN

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

LES DELICES DE SAINT AUGUSTIN

L’Afrique, dans sa grande partie, regorge beaucoup d’éléments pouvant contribuer à son développement et ainsi favoriser l’épanouissement de ses habitants. Et ses jeunes peuvent ainsi être formés et se rendre utiles aussi bien pour eux-mêmes que pour les autres. Tel est l’un des objectifs majeurs de la présence des Augustins en Afrique de l’Ouest Francophone Les Délices de Saint Augustin est donc un projet de création par le couvent sainte Rita d’une unité de transformation et de commercialisation des jus naturels qui offre des gammes diversifiées de produits et services. Ce projet de micro-industrie, tenu par les postulants augustins en formation à Lomé est encouragé et soutenu par les pères formateurs dont le père Martin DAVAKAN, prieur de la maison de formation. Notre vision maîtresse, à l’initiative de ce projet, est de divulguer et promouvoir la consommation des jus de fruits naturels dans la  sous-région et pourquoi pas au-delà de nos frontières !

Démarrés à la fin du mois de Novembre 2018 par la production du seul jus d’ananas, les délices de saint Augustin englobent aujourd’hui une gamme diversifiée de produits du genre. Au couvent Sainte Rita, on trouve du jus de Bissap, du Yaourt, les amuse-gueules et du vidɛ - vidɛ, une liqueur faite à base du zeste de citron. Un tout dernier produit lancé qui n’a guère vocation conclusive de la liste d’innovation est la liqueur de Cascia. Produite à base de plantes médicinales aux vertus thérapeutiques plausibles, la liqueur de Cascia, en plus d’être une liqueur à fonction apéritive ou digestive, reste hautement thérapeutique au point que sa consommation est souhaitée pour tous, hormis les enfants, de moins de 18 ans et les femmes enceintes.

Nous, postulants Augustins en sommes tout contents de cette initiative manuelle que nous superposons à notre formation philosophique. Etant donné qu’elle est encore à l’état artisanal, les moments de  production constituent pour nous un moment singulier d’affiner davantage notre vie communautaire. En équipe avec les formateurs, c’est là, à y voir de près, que nous partageons quelque chose qui nous restait individuelle ; notre façon d’analyser concrètement les choses, notre méthode. Notre plus grande joie est de pouvoir produire quelque chose dans des conditions saines que nous mettons à la disposition de nos frères et sœurs c’est-à-dire les consommateurs.

 Notre espérance est de fournir les délices de Saint Augustin à la plus grande population possible en vue notamment d’assouplir la consommation par elle des boissons gazeuses, causes de plus d’une des pathologies gastriques dont la prolifération est exponentielle à notre temps.  C’est pourquoi l’un de nos défis pressants est de structurer notre initiative en une entreprise de forme connue et de la doter de matériels de production beaucoup plus mécaniques en vue d’accroitre la production. Mais ceci n’exige pas moins de moyens de toute nature.

Lu 154 fois